Les frais d'envoi vous seront offerts dès 100 euros d'achats - Les frais de retour sont gratuits.

Rétrospective Bacon

« Bacon en toutes lettres », un hommage à Francis Bacon et à la littérature

Plus de vingt ans après la dernière grande exposition française consacrée à Francis Bacon, le Centre Pompidou lui dédie une nouvelle rétrospective. Du 11 septembre 2019 au 20 janvier 2020, le rapport de l’artiste britannique à la littérature sera mis en relief dans l’exposition « Bacon en toutes lettres ». En 1996, le Centre Pompidou était le dernier lieu français à explorer ses œuvres. Cette année, ce sont des peintures des deux dernières décennies de la vie de l’artiste qui y seront exposées, de 1971 à 1992.

« Il y a des livres dont il faut seulement goûter, d’autres qu’il faut dévorer, d’autres enfin, mais en petit nombre, qu’il faut, pour ainsi dire, mâcher et digérer » , affirmait Francis Bacon. L’artiste n’avait jamais fait secret de l’inspiration qu’il puisait dans la littérature. Pour lui, elle représentait un « stimulus puissant de son imaginaire », lui permettant d’imaginer l’atmosphère générale de ses peintures. En se plongeant dans des œuvres de poésie, de philosophie ou des romans, « des images immédiates » pouvaient surgir en lui, pour ensuite se coucher sur la toile. 

Bacon confiait notamment son amour pour des auteurs tels qu’Eliot ou Eschyle, qu’il « connaissait par cœur ». Exemple même de l’influence de la littérature sur sa création, il réalise en 1981 un triptyque directement inspiré de l’Orestie d’Eschyle. Ainsi, l’on retrouve l’âme d’auteurs comme Nietzsche, Bataille, Conrad, ou encore Leiris dans les œuvres du peintre. En marge de l’inspiration directe apportée par ces auteurs, de par les motifs ou les couleurs de ses créations, ils ont surtout partagé un univers poétique cher à Bacon.

« Bacon en toutes lettres » s’attache justement à la relation entre ses peintures et ses intérêts littéraires. Le parcours de l’exposition se décompose en six salles, plaçant la littérature au cœur de leur visite. En parallèle des soixante tableaux exposés (dont 12 triptyques), des extraits de textes dénichés dans la bibliothèque personnelle de Francis Bacon y sont lus, notamment par Mathieu Amalric, Valérie Dreville ou Dominique Reymond. Les peintures, issues de collections publiques et privées, ont été créées durant les vingt dernières années de la vie de Bacon, décédé en 1992. Leur style est marqué par l’intensité, à l’atmosphère sombre, y mêlant du jaune, de l’orange ou du rose.

Bacon en toutes lettres

Du 11 septembre 2019 au 20 janvier  2020 de 11h à 21h

Galerie 2 - Centre Pompidou, Paris

Crédits photo 

Philippe Migeat - Centre Pompidou